L’accordéon triste

N. Lygeros




L’accordéon triste
ne pensait pas à mal
il se souvenait simplement
des désirs d’autrefois
de Vladimir et Estragon
et ne pouvait quitter ce mode mineur
sans laisser ses touches
atteindre l’âme des enfants
que nous étions au théâtre
il y a des années de cela.
Tu te rappelles ?