Cinq mouvements pour un silence : Finale

Ν. Λυγερός




Dans une petite maison, une pièce est éclairée d’une lumière douce. Là, nous voyons une ombre accompagnée du silence. Nous entendons un bruit de sonnette.

Sophie

Ce sont eux !

Le personnage muet s’éloigne et revient avec le groupe.

Marc

Nous ne voudrions pas vous déranger mais nous devions venir vous voir.

Sophie

Vous avez bien fait, mes enfants.

Marc

Nous voulons que vous nous aidiez.

Sophie, en montrant sa chaise.

Cela fait longtemps que je ne peux plus aider personne.

Le personnage muet pose sa main sur son épaule et elle esquisse un sourire.

Sans le soutien du silence, je ne serais plus.

Marc

Ne dites pas cela… Un temps. Surtout maintenant…

Sophie

Pourquoi maintenant ?

Jean

Car nous avons un combat à mener.

Sophie

Un combat ?

Luc

Une œuvre à créer… Silence.

Sophie

Ma vie s’achève.

Anne

Mais votre œuvre doit subsister.

Sophie

Je suis la survivante d'un génocide non reconnu. Un temps. Mon œuvre n’existe pas.

Matthieu

Non, c’est faux !

Sophie

Pourtant je sombre dans l’oubli et dans l’indifférence générale. Tandis que d’autres négocient le futur de nos enfants avec les bourreaux du passé.

Marc

C’est pour cela que nous sommes là !

Sophie

Vous arrivez trop tard, mes enfants.

Marc

Trop tard ?

Sophie

Tous les autres sont morts. Un temps. Je suis la dernière des survivantes. Après moi, plus personne ne pourra les accuser.

Luc

Nous nous adresserons à la cour européenne des droits de l’homme.

Sophie

Sans documents, ils seront incapables de …

Matthieu

Mais vous êtes notre document ! En vous, vit la mémoire du génocide.

Sophie

Elle vit comme une note dans un requiem.

Anne n’y tenant plus embrasse Sophie et elle est rejointe par Jean.

Jean

Si nous avions pu être là plus tôt.

Sophie

Vous devez vivre, mes enfants. Assez d’hommes n’ont connu que la mort.

Marc

Mais à présent il s’agit de l’invasion de l’oubli.

Sophie, dans un cri.

Non ! L’oubli ne passera pas !

Marc

Alors je vous en supplie, aidez-nous !

Sophie

Que dois-je faire ?

Luc

Le récit de chaque événement.

Sophie

Vous me demandez de revivre la mort… Silence.

Le personnage muet se penche vers elle et lui souffle un mot à l’oreille. Les autres attendent sa réaction.

Je le ferai à une condition !

Matthieu

Nous ferons ce que vous voudrez.

Sophie

Je veux que vous poursuiviez ce combat même après ma mort. Silence. A partir d’aujourd’hui vous serez ma mémoire.

Anne

Vous êtes notre humanité.

Sophie

Quand voulez-vous commencer ?

Jean

Le plus tôt possible.

Sophie

Alors nous commencerons en ce jour.

Elle fait un signe au personnage muet qui sort de scène aussitôt.

Silence.

Personne n’ose intervenir. Tout le monde attend son retour.

Silence.

Le personnage muet revient entouré d’une immense étoffe noire. Il la traîne avec peine. Tous les autres se relèvent. Il continue imperturbable, son avancée sans se préoccuper d’eux. Il finit par remplir toute la scène de cette étoffe noire.

Sophie

Sur cette étoffe sont inscrits tous les noms des victimes du génocide. Il ne manque plus que le mien. Un temps. Prenez-la elle est à vous désormais. Tout ce que je vous demande, c’est de ne pas nous oublier car nous ne sommes plus que cette étoffe noire.


Chacun à leur tour, ils lèvent l’étoffe noire. Le personnage muet reprend son avancée et sort de scène. Il marche à travers le public. Il est suivi par l’ensemble du groupe qui tente avec peine de retenir ses larmes. Ils sortent tous de scène en laissant Sophie seule.

Mon Dieu, à présent que ma tâche est finie, prends-moi avec toi.

Elle penche la tête et ferme les yeux. Le personnage muet accompagné du groupe revient et ils la placent à même le sol, en la recouvrant de l’étoffe noire. Ils s’agenouillent tous.

Pénombre.

Obscurité.

Noir.

Texte de la pièce

 







free counters


Opus