La corde brisée (11)

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Scène 11





Les inconnus parcourent les ruelles en terre battue de Komotini. Ils ont garé le taxi jaune au bout.

Inconnu

C'est ici !

Inconnue

Qu'est-ce qu'il y a ici ? Qui est ici ?

Inconnu

C'est ici que la terre n'existe pas … Silence

Inconnue

Je ne savais pas qu'un tel endroit existait.

Inconnu

Nous non plus nous n'existons pas pour les autres !

Au fond, on entend des chants et des violons. Les inconnus avancent en silence.

Inconnue

Ici même le silence est musique.

Inconnu

Seulement qui peut l'entendre ?

L'inconnu aperçoit un vieillard à terre, il semble blessé.

Inconnu

Jacob, Jacob !

L'inconnu court vers le vieillard et l'inconnue le suit.

Jacob

Tu es enfin arrivé, mon enfant.

Inconnue, regardant l'inconnu

Il est blessé …

Jacob leur sourit.

Inconnue

Mais toujours le sourire aux lèvres … Vous ressemblez à une icône …

Jacob

A une ancienne icône, alors …

Inconnu

Byzantine … Un temps. Dis moi ce qui est arrivé.

Jacob

Depuis que tu es parti, beaucoup de choses ont changé.

Inconnue

Mais quand es-tu venu ?

Inconnu

Qui t'a battu ?

Jacob

L'obscurité de la lune.

Inconnu

Alors ils sont venus …

Inconnue

Mais qui est venu ?

Jacob

Ils sont déjà là …

Inconnu

Ce qui ne respectent pas leurs protecteurs.

Inconnue, elle regarde le vieillard, étonnée .

Jacob est un protecteur ?

Inconnu

C'est l'unique !

L'inconnu aide Jacob qui essaie de marcher.

À Jacob. Ils t'ont brisé le pied …

Jacob

Tant qu'ils en avaient après moi, ils ne frappaient pas les autres. Un temps. Venez que je vous montre.

Tous trois traversent les ruelles. Jacob leur montre une maison.

Ils se baissent pour franchir la porte. On entend des pleurs.

Ceux qu'ils cherchaient.

Il ouvre une porte dissimulée et les inconnus aperçoivent des enfants blessés par la vie. 

Les enfants 

Le saint, le saint !

Tous courent vers lui. L'émotion qu'ils provoquent est insoutenable.

Jacob, les larmes aux yeux.

Ce sont les nôtres … Silence.

Inconnue

Pourquoi voulaient-ils leur faire du mal ?

Jacob

Ils prétendent que ce ne sont pas des hommes …

L'inconnue regarde les enfants blessés.

Inconnue

Mais ils sont comme nous.

Elle regarde l'inconnu.

Inconnu

Pour eux, nous ne sommes pas des hommes non plus.

L'inconnue serre les enfants dans ses bras.

Inconnu, à Jacob.

Il faut te reposer.

Il l'étreint et l'aide à se mettre sur un lit bas. Tous les enfants viennent autour de lui.

Jacob

Ils sont ma force … Un temps. On vous attend dans le voisinage.

Inconnu

On va y aller … Il faut d'abord te regarder le pied

A l'inconnue. Apporte de l'eau pour nettoyer sa blessure.

Quelques enfants suivent l'inconnue.

Jacob

Tu ne lui as rien dit ?

Inconnu

Seulement ce qu'il fallait …

Jacob

Ils savent que nous vous attendions … Un temps. Ils tremblent …

Inconnu

Tout ira bien, tu n'es plus seul.

Jacob

Mais vous qui êtes toujours seuls ?

Inconnu

Nous avons décidé de partager notre solitude.

 







free counters


Opus