Indépendance européenne

N. Lygeros

Traduit du Grec par l'auteur




Nous savons tous combien est importante pour Chypre la nouvelle période qui arrive. Seulement rares sont ceux qui comprennent vraiment combien elle est importante pour nous. Pour l'exprimer de façon provocante nous dirions que si nous réalisons véritablement l'ensemble de nos buts européens alors l'année 1955 ne sera qu'un détail historique. Plus concrètement, les prochains mois seront si critiques pour l'histoire de Chypre et pour l'évolution du problème chypriote que nous pourrions très bien, au moins du point de vue stratégique, les nommer des mois de guerre. L'indépendance nationale de 1955 demeure dans de nombreux domaines symbolique car l'influence anglaise est restée intacte, simplement elle a changé de forme comme dans d'autres ex-colonies. L'influence ne doit pas être nécessairement officielle pour exister et le système anglais l'a démontré de très nombreuses fois dans le siècle précédent. L'important c'est le contrôle pratique et noétique. Dans différents domaines comme l'éducation, les syndicats, les entreprises, même pour les plus haut placés, le système à Chypre est anglais. Cela n'est pas dû au hasard et ne représente pas seulement un résultat historique. C'est l'évolution naturelle du mécanisme de la politique étrangère de l'état anglais. Dans ce cadre, l'introduction de Chypre dans l'Union Européenne représente un mouvement d'indépendance que tous les diplomates étrangers ont remarqué. Car il n'existera plus une dépendance unilatérale en ce qui concerne la mentalité puisque le dogme va changer.
Seulement, pour que réussisse cette indépendance européenne, nous devons dépasser les derniers obstacles et les plans de la diplomatie. Cependant, pour que cela puisse être possible, il ne suffit pas de se baser sur un seul point même si celui-ci est important et symbolique. Car précisément à cause de cela il constitue un point de pression, un but. Et si ce but ne résiste pas aux pressions et s'écroule, tout autre mouvement sera sans but car il sera désormais trop tard s'il n'a pas été précédé par un système d'alliances synchronisées. Un point, même s'il est le plus puissant, est aussi le point faible de la structure, puisque celle-ci dépend de celui-ci. Il est donc nécessaire avec différents mouvements de renforcer notre cadre de défense de manière à ce que nous soyons préparés à recevoir les attaques diplomatiques. L'opinion publique n'a pas pris conscience du caractère critique de la situation même après le résultat des pseudo-élections en territoires occupés. Toutes les données stratégiques se trouvent dans un équilibre instable qui permet de nombreuses possibilités. Ainsi, le moindre faux-mouvement dans le lieu restreint du cadre légal peut facilement se transformer en erreur fatale dans le domaine diplomatique. Et comme l'a démontré la récente décision de l'Union Européenne, la nomologie n'est pas capable d'apporter de résultats définitifs. Donc c'est seulement et uniquement si notre politique se déplace dans le cadre polémologique que nous pourrons dépasser les obstacles prévus qui se trouvent sur le chemin de notre indépendance européenne.







free counters


Opus