Souvenir de fleurs

N. Lygeros




« Te rappelles-tu qu’un jour
nous avons vu à l’hôtel Drouot
un bouquet de pivoines de Manet ?
Les fleurs roses, les feuilles très vertes,
peintes en pleine pâte
et non par glacis
comme ceux de Jeannin
se détachant sur un simple fond blanc je crois.
Voilà ce qui était bien sain. »

Dans ce souvenir de fleurs,
il n’y a pas seulement la couleur
mais aussi la profondeur du tableau  
à travers l’épaisseur de la peinture
et la manière de la poser sur la toile.
En s’éloignant de la simple photographie
déjà à cette époque où elle était encore naissante,
la volonté de Vincent n’était pas seulement  
de se démarquer mais de rendre
l’objet encore plus vivant
par l’interprétation du créateur
et non l’exécution de l’interprète
aussi il laissa en échange
quatorze tournesols sur une toile de 30.







free counters


Opus