Kirilov à deux heures trente-cinq

N. Lygeros




«- Quand avez-vous découvert que vous étiez heureux ?
- Mercredi dernier. Dans la nuit. A deux heures trente-cinq.»

Il existe donc le moment pour être heureux
seulement à quel prix?
Il faudrait être prêt à se suicider pour les autres.
Sans rien attendre en retour.
Tel est le message de l'ingénieur
qui tentait de pénétrer le temps de l'existence.

« - Vous croyez à la vie future ?
- Non pas à la vie future éternelle.
Mais à la vie éternelle ici même.
- Ici même ?
- Oui, certains instants.
Une joie qui, si elle durait plus de cinq secondes,
en mourrait.»

Sans besoin de croire
uniquement grâce à l'action
et la nécessité de vivre
pour créer l'impossible
et surtout pour ne pas accepter le possible,
l'homme véritablement libre
de toutes les contraintes de la société
décide de l'avenir
sans se contenter du présent.







free counters


Opus