Dialogue paradoxal II

N. Lygeros




« - Nous avons à discuter.
Quelques paradoxes ne vous font pas peur, je le sais.
- Le tsar, la Russie et la famille mis à part,
on peut discuter de tout. N'est-ce pas ?
- On peut discuter de tout. Mais certainement pas avec vous.»

Il ne s'agit pas seulement
de jeux de mots fallacieux
aucunement !
Ce dialogue paradoxal prépare le terrain.
Quelques attaques le séparent
du théâtre des combats.

« - En attendant, il faudrait supprimer l'armée et la flotte.
- À la fois ?
- Oui, pour avoir la paix universelle !
- Mais si les autres ne les suppriment pas,
ne seront-ils pas tentés de nous envahir ?
Comment savoir ?
- En supprimant. Comme ça, nous saurons.
- Ah ! C'est un paradoxe. Mais il y a du vrai... »

Quelques années d'anachronisme
sont capables d'expliquer
la poésie du Dr Jivago
mais aussi la nécessité 
de la nouvelle politique
dans un contexte de chaos
la révolution doit sans cesse
renégocier sa trajectoire
non pas pour changer le monde
mais pour sa propre survie
dans une vie incompréhensible
qui ne peut conduire qu'au néant
bien avant la mort.







free counters


Opus