L'étrange et la curieuse

N. Lygeros

Traduit du Grec par l'auteur




Étrange

Autrefois, dans l'ancien temps les hommes n'avaient pas de bouche.

Curieuse

Et alors comment parlaient-ils ?

Étrange

Ils ne parlaient pas...

Curieuse

Ils ne pouvaient pas dire leur douleur ni leur joie ?

Étrange

Aussi étrange que cela puisse paraître ils n'en avaient pas...

Curieuse

Curieux... Un temps. Je ne comprends pas comment cela est possible...

Étrange

Mais je n'ai pas encore dit l'histoire ! Un temps. Attends un peu...

Curieuse

Comment veux-tu que j'attende quand j'entends de telles choses ?

Étrange

On dirait que tu n'aurais pas de bouche toi non plus...

Curieuse

Mmm !

Étrange

Bien poursuivons alors... À cette époque deux jeunes gens se sont rencontrés. Et comme ils ne pouvaient pas se parler, ils se regardaient toujours dans les yeux. La Curieuse regarde l’Étrange dans les yeux. Oui, exactement ainsi... Seulement peu de temps après ils ont compris combien ils s'aimaient l'un l'autre.

Curieuse

Mmm !

Étrange

Oui, sans qu'ils se parlent... Silence. Ils ressentaient l'un l'autre et c'était suffisant... Un temps. Il n'était pas encore né d'homme pour dire les amertumes qu'ils avaient dans leur bouche.

Curieuse

Je n'en peux plus !

Étrange

C'est ce qu'ils ont pensé eux aussi ! Et ils ont pensé à consulter un sage afin qu'il les délivre.

Curieuse

Mais d'où sort-il celui-là ?

Étrange

Achille...

Curieuse

Mais Achille n'est pas sage !

Étrange

Nous ne parlons pas du même !

Curieuse

Bien ! Et qu'est-ce qu'il leur a fait comprendre ?

Étrange

Il leur a dit qu'il manquait à leur visage une blessure ouverte...

Curieuse

Quelle étrange manière de parler des lèvres ! Et qu'ont-ils fait ?

Étrange

Ils ont eu peur...

Curieuse

Je l'aurais imaginé... D'ailleurs que pouvaient-ils dire sans bouche ?

Étrange

Le sage tenta de leur expliquer que par cette blessure ouverte sortiraient toutes leurs tortures et ils pourraient dire toutes leurs joies.

Curieuse

Parfois les sages sont audacieux ! Seulement les hommes... Silence.

Étrange

Il a compris qu'il ne pourrait pas les aider de cette manière...

Curieuse

À présent j'ai du respect pour lui !

Étrange

Il demeura silencieux pendant un bon moment.

Curieuse

Seul le silence aide la pensée...

Étrange

C'est ainsi qu'il trouva la solution...

Curieuse

Pour les convaincre ?

Étrange

Non, seulement pour les aider...

Curieuse

Que leur a-t-il dit ?

Étrange

Il leur a parlé des lèvres...

Curieuse

Des lèvres ?

Étrange

Et du baiser...

Curieuse

Quel étrange sage !

Étrange

La vérité aussi est étrange !

Curieuse

Et curieuse ! Un temps. Dis voir alors !

Étrange

Il leur a parlé des blessures ouvertes qui se referment...

Curieuse

Tu parles d'une chose !

Étrange

Non, pas celles qui se referment d'elles-mêmes... Celles-ci ne sont pas vraies !

Curieuse

C'est exact !

Étrange

Il leur a parlé de celles qui se referment quand elles sont deux...

Curieuse

Qu'est-ce qu'il a encore manigancé ce sage ?

Étrange

Rien ! Un temps. Il ne leur a dit que la vérité...

Curieuse

C'est ce que j'ai dit moi aussi !

Étrange

Quand il leur a dit que le baiser ferme les blessures, ils ont ouvert leurs lèvres et ils se sont embrassés !







free counters


Opus