L’autre facteur de Vincent

N. Lygeros




« En ce moment, je suis en train de faire le portrait
d’un facteur en uniforme bleu foncé, avec du jaune.
Une tête un peu comme celle de Socrate,
presque pas de nez, un grand front,
le crâne chauve, de petits yeux gris,
des joues pleines, hautes en couleur,
une grande barbe poivre et sel, de grandes oreilles. »

L’autre facteur de Vincent était le même.
Il le redessinait pour être certain
de ne rien avoir oublié de cette personnalité.
Il ne peignait pas seulement la couleur
mais avant tout la dignité humaine.

« L’homme est un terrible républicain et socialiste ;
il raisonne très bien et sait beaucoup de choses. »

Le modèle pour lui ne pouvait être passif
il se devait de communiquer avec lui
pour échanger sur tout, librement,
sans aucune contrainte sociale.
Et puis après cela il ne voulait oublier,
l’homme qui avait supporté ses couleurs
avec patience et tendresse  
malgré l’urgence de son travail.







free counters


Opus