Un effet magnifique de Vincent

N. Lygeros




« J’ai vu un effet magnifique et très étrange ce soir.
Un très grand bateau chargé de charbon
sur le Rhône amarré au quai.
Vu d’en haut il était tout luisant
et humide d’une averse,
l’eau était d’un blanc jaune et gris perle trouble,
le ciel lilas et bande orangé au couchant,
la ville violette.
Sur le bateau de petits ouvriers bleus et blancs sales
allaient et venaient portant la cargaison à terre. »

Vincent faisait attention aux mouvements
même dans les marges de la société
afin de sauver la beauté du détail
mais aussi les traces de l’humanité
qui ne se trouvent pas dans les salons mondains
ou les musées de pacotille
qui ne parlent que de mode
pour mettre en évidence le néant.
Au sein de ce désert social
la moindre empreinte humaine
touchait profondément Vincent
qui se laissait envahir d’émotions
pour peindre le nouveau monde.







free counters


Opus