L’exposition de Vincent

N. Lygeros




« J’ai bien grand besoin de quelques études de figures.
Dans ce moment, j’ai comme une exposition chez moi,
dans ce sens que j’ai détaché toutes les études des châssis
et que je les ai clouées au mur pour achever de sécher. »

Au milieu de ses études
Vincent n’était plus seul
car son monde intérieur
grâce à la peinture
commençait à déborder
sur l’absurde réalité
afin de donner un sens
à l’utopie impressionnante.
Même Théo avait du mal
à comprendre ce sentiment
car lui se contentait
d’entasser ces tranches de vie
sans leur donner l’importance
qui était nécessaire aux œuvres.
Tandis que Vincent
de manière imperceptible
s’entourait non pas de tableaux
mais de véritables portraits
c’est-à-dire des hommes libres.







free counters


Opus