Le choix de Vincent

N. Lygeros




« Daumier est un bien grand génie aussi :
Millet encore un peintre d’une race entière
et des milieux où elle vit.
Possible que ces grands génies
ne soient que des toqués,
et que pour avoir foi
et admiration sans bornes pour eux
il faille également être toqué.
Cela serait, je préférerais ma folie
à la sagesse des autres. »

Tel est le choix de Vincent.
Seulement il ne savait pas encore
comme cela serait interprété
par la perfide société.
Il a tout donné aux autres
et non à la peinture.
Cependant il n’y avait que celle-ci
pour supporter le poids de son humanité.
Car la société ne lui avait laissé
que la toile de lin et l’huile.
Sans son frère Théo
Vincent serait inconnu
malgré son choix ultime.







free counters


Opus