La Camargue de Vincent

N. Lygeros




« La Camargue est encore plus simple,
car souvent il n’y a plus rien,
plus rien que de la mauvaise terre
avec des herbes dures
qui sont à ces maigres pâturages
ce que l’alfa est au désert. »

Dans ce désert de thym,
Vincent n’était pas à l’aise
comme s’il lui manquait
la présence humaine.
Il aimait pourtant
rendre hommage à Cézanne
à travers sa nature
comme pour signifier son respect.
Et puis le plaisir procuré
à son copain Bernard
valait bien ce dépassement de soi.







free counters


Opus