Dans la forêt de Vincent

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Les arbres n’étaient polychromes
que lorsqu’ils étaient seuls.

Le voyageur les voyait
seuls dans la solitude.

Ils ne prêtaient pas attention à leur unicité
mais à leur rareté.

Les couleurs parlaient seulement
au peintre roux

Il voyait les arbres de la forêt
comme les fleurs d’une nature morte
qui ne mourait pas avec la nuit
et soulevait la beauté.

Maintenant que tu vois le tableau
dans la chambre vide de la terre
tu te poses des questions sur sa profondeur
et sur le regard de Vincent.







free counters


Opus