L’artiste de Vincent

N. Lygeros




« Le Christ seul
- entre tous les philosophes, magiciens etc.-
a affirmé comme certitude principale
la vie éternelle, l’infini du temps,
le néant de la mort,
la nécessité et la raison d’être
de la sérénité et du dévouement.
Il a vécu sereinement,
en artiste plus grand que tous les artistes
dédaignant et le marbre et l’argile et la couleur,
travaillant en chair vivante. »

Si nous oublions le prêtre ouvrier
que Vincent a toujours été dans son âme,
mais que l’église et la société
ont toujours refusé d’exister.
Si nous oublions que Vincent
n’est devenu peintre que par nécessité
alors tous ses mots restent incompréhensibles.
Seule la mémoire de sa vie
peut saisir l’essence de sa parole
sans s’égarer avec des inepties scholastiques.







free counters


Opus