La mer bleue comme des maquereaux

N. Lygeros




« Je t’écris de Saintes-Maries au bord de la Méditerranée enfin.
La Méditerranée a une couleur comme les maquereaux
c’est-à-dire changeante, on ne sait pas toujours si c’est vert ou violet,
On ne sait pas toujours si c’est bleu, car la seconde après
le reflet changeant a pris une teinte rose ou grise. »

Sans rechercher le bleu d’une orange pour qualifier la terre,
Vincent ne nous surprend pas moins
avec une comparaison certainement pas du goût des esthètes
et de misérables érudits de pacotille
qui accusent le génie de touche-à-tout.
Pourtant, il est dans le vrai, et le vrai seul.
Aucun effet, aucun subterfuge, aucun stratagème,
il ne parle que de ce qu’il voit, à savoir la couleur.
Et cette couleur est décrite par le vivant.
Ainsi c’est la nature qui explique la nature
à travers l’humanité du temps.







free counters


Opus