Sur la dimension des châssis

N. Lygeros




« J’ai acheté pour 50 francs de toiles avec châssis aussi,
puisque j’ai besoin des châssis de divers formats
pour tendre des toiles dessus,
quand bien même que je te les enverrais roulées.
C‘est les formats un peu grands,
les 30, 25, 20, 15, tous carrés.
Il me semble que les grands formats
(après tout c’est pas bien grand)
me vont mieux. »

Nous recherchons toujours des excuses alambiquées
pour comprendre certains choix simples de Vincent.
Et puis à la lecture de sa correspondance,
nous découvrons une herméneutique qui n’est pas.
Vincent utilisait ses châssis non seulement
pour tendre la toile de ses tableaux d’origine
mais aussi de ceux qu’il envoyait enroulés
ainsi l’instrument était aussi outil.
Quant à la taille pour cet albatros de la couleur
il était néssaire d’accéder à des dimensions
capables de soutenir son espace propre
car même la misère a de l’envergure.







free counters


Opus