Le Bel-Ami de Vincent

N. Lygeros




« Le meilleur que l’on pouvait faire,
ce serait à tous les points de vue
de faire des portraits de femmes et d’enfants,
seulement il me semble que ce ne sera pas moi qui ferai cela,
je ne me sens pas un monsieur assez Bel-Ami pour cela. »

Tu recherchais après Fragonard et Renoir
des hommes capables de peindre la fragilité.
Monet dans le paysage, Rodin dans la sculpture,
Manet dans la faiblesse de la couleur
avaient préparer le terrain
sans pour autant oser franchir le pas.
Tu cherchais un peintre idéal
sans avoir conscience de la puissance de la réalité
car tu étais déjà cet homme qui n’existait pas.
Tes œuvres de l’avenir le prouvent.







free counters


Opus