Les cimetières vivants

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Quand sont passées les années de la mémoire morte,
les lieux où vécurent nos parents
j’ai encore aimé.

Où sont passées les années de l’oubli amer,
aux endroits où se sont éteints nos enfants
je suis encore monté.

Mais le passage du temps
ne m’a laissé voir que
les cimetières vivants.







free counters


Opus