L’union des maîtres

N. Lygeros




« Les arbres verts,
vers le pont,
recouverts de lierre ;
malheureusement
le lierre qui les recouvre
et fait un bel effet
les ronge
et les aura détruits
dans peu de temps. »
Cela a été écrit
dans le journal d’Eugène
mais cela aurait pu
se trouver dans les lettres
que Vincent envoyait
à son bien aimé frère.
À travers le temps de la couleur
les maîtres et leurs visions
ne faisaient qu’un
pour lutter contre la société
qui tyrannisait les hommes.







free counters


Opus