Les lyres de la nuit

N. Lygeros





Les lyres de la nuit
s’échappaient du silence
pour dénoncer l’oubli commis
par la société de l’indifférence
à l’encontre d’un prêtre trop ouvrier
et d’un peintre trop humain.
Les archets touchaient à peine les cordes
pour ne pas blesser la mémoire
des rares hommes du temps
qui n’hésitaient jamais
à se sacrifier pour l’humanité
d’un avenir incertain.







free counters


Opus