Un danger pour la communauté

N. Lygeros





Une requête
parvint aux autorités.
Les habitants d’Arles
demandaient d’interner Vincent
car il représentait selon eux
un danger pour la communauté.
Fin février
il est enfermé
conscient
sain d’esprit
sans le moindre symptôme de folie.
La société ne lui accorda
ni livre, ni peinture,
pas même sa pipe.
Elle avait décidé
qu’il serait dément
désormais.







free counters


Opus