Transcription du télégramme 63 d'Alexandre Carathéodory (29 juin 1878)

N. Lygeros




Télégramme
S. E. Carathéodory Pacha
 

             à
S. A. le Grand Vézir

Berlin, le 29 Juin 1878
            N° 63
Pour le chiffre
             H. Odian

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hirsch  travaille ici depuis quelques
jours. Comme la formation
de la Pté de Bulgarie
et les nouvelles délimitations
l’obligeront dit-il à entrer
dans de nouvelles combinaisons
que même il a déjà fait
du consentement  de la S. Porte
un arrangement pour
la Bulgarie avec les Russes,
et qu’il est fortement engagé
par le Comte Andrassy à
concerter l’affaire de manière
que le chemin de fer de
Vienne à Constantinople
soit placé entièrement
sous la direction de la
même Compagnie, il est urgent
pense-t-il de liquider le
passé. À cet effet, il propose
qu’un délai de quelques mois
soit fixé pour que la Porte
et lui s’entendent à l’amiable
sur les difficultés pendantes
et qu’en cas de divergence
Bismarc soit nommé
arbitre. Je lui ai dit que

     
 

le cahier des charges stipule
les conditions de l’arbitrage dans le cas
où il y aurait lieu d’y
recourir et que sa proposition
dépassait les limites de
la convention. Il me répondit
que Andrassy était décidé
à porter l’affaire au Congrès,
ce dont je doute fort. Néan-
moins je serais reconnaissant
si V. A. daignait me faire
connaître sa manière de
voir.








free counters


Opus