Transcription du télégramme 62 d'Alexandre Carathéodory (29 juin 1878)

N. Lygeros




Télégramme
S. E. Carathéodory Pacha     
 

                 à
S. A. le Grand Vézir

Berlin, le 29 Juin 1878
            N° 62
Pour le chiffre
             H. Odian

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les plénipotentiaires Russes se
montrent étonnés de ce que
nous n’avons pas encore mis
fin à la difficulté de Varna.
Oubril m’en demande toujours
des nouvelles. Il me fait
comprendre que si l’on tombait
d’accord sur un terme précis
pour l’évacuation de cette for-
teresse dont le sort est mainte-
nant irrévocablement fixé,
les armées Russes pourraient
se retirer aux environs d’
Andrinople. Il ne précise pas
davantage, mais comme les
limites de la province de la
Roumélie Orientale sont déjà
déterminées en ce sens qu’on
sait que la ligne ne dépassera
pas Moustafa Pacha, et que
d’un autre côté Chouvaloff
a déclaré que s’il ne se fût
agi que de l’évacuation
de la Roumélie Orientale
six mois suffiraient j’ose
émettre l’opinion que si V. A.

     
 

voulait bien s’occuper avec
Labernoff de cette question
importante, on pourrait arriver
à l’arrangement suivant :
Varna serait évacuée dans un
délai de … Les Russes se
retireraient immédiatement dans la Roumélie
Orientale c'est-à-dire nous
laisseraient Andrinople.
Au lieu des neuf mois stipulés
par le Congrès pour l’évacuation
de la Roumélie Orientale
il serait arrêté entre les deux
puissances qu’ils quitteraient
la Roumélie Orientale dans
six mois ou tout au
moins ils n’y occuperaient
pendant les trois autres
mois que le pont de Bourgas.

     







free counters


Opus