Transcription du télégramme 43 d'Alexandre Carathéodory (24 juin 1878)

N. Lygeros




 

Comme V. A. connait déjà le
Congrès a décidé la formation d’une
Principauté de Bulgarie ayant pour
limite les Balcans avec Varna et
une partie du Sandjak de Sofia
et d’une province de Roumélie
orientale délimitée comme il est
dit dans la proposition anglaise
que j’ai déjà télégraphiée. Les
Russes et les Anglais n’ayant
pu s’arranger sur la question de
l’entrée des troupes ottomanes dans
la Roumélie orientale et des
milices locales Waddington
avait été chargé de trouver
une rédaction conciliante.
     Dans la séance d’aujourd’hui
Waddington déclara
n’avoir pas encore trouvé la
formule. Celle-ci existe cependant ;
les Anglais nous l’ont déjà
communiquée et sauf quelques
détails on est presque d’accord.
Aussi sera-t-elle présentée
demain au Congrès.
     Les Français firent une
proposition concernant la
liberté et la protection des cultes
dans la Principauté, Corti une
autre concernant la validité



Télégramme
      à
S. A. le Grand Vézir
      à
Constantinople
le 24 Juin 1878
     N° 43
Pour le chiffre
H. Odian

 

 

 

 

pour la Principauté des traités
conclus avec la Porte, enfin nous
autres nous proposâmes qu’
indépendamment du tribut la
Principauté de Bulgarie soit
tenue de supporter une part
proportionnelle à ses revenus
sur la dette de l’État.
     Ces propositions seront discutées
si et quand Bismarck le voudra.
     On a lu ensuite l’article VII
du traité. Salisbury proposa
de remplacer l’expression avec
l’assentiment des Puissances
par
les mots avec l’assentiment
de la majorité des Puissances.

Il s’ensuivit une discussion
confuse que Bismarck trancha
en déclarant que c’était là une
question secondaire qu’on était
réuni au Congrès pour des affaires
importantes que pour lui il se
souciait fort peu et des
Bulgares et du prince de Bulgarie
qu’on ne parviendrait peut-être
jamais à installer et que l’
essentiel était de s’entendre
sur les principes. Salisbury
ayant retiré sa proposition on
adopta les trois premières
périodes de l’article 7, ainsi 
que la période 4 commençant

 

 

par les mots dans les localités
et finissant par les mots
règlement organique. Andrassy
propose alors que dans le
traité de San Stefano les mots
de commissaire russe ou
commissaire turco-russe soient
remplacés par les mots de
commission européenne. De plus
il exigea que toutes les
forteresses de la Principauté
soient démolies sans exception.
     Bismarck répéta que son
but était d’empêcher que la
guerre n’éclate entre la Russie
et l’Angleterre et non de
corriger tout ce qu’il y avait
de défectueux dans le traité.
Cependant Andrassy maintint
sa proposition. On passa ensuite
à la question de l’occupation.
     Après des discussions presque
orageuses grâce à l’intervention
de Bismarck il fut décidé
que l’occupation russe cesserait
dans les neuf mois à dater
de la paix définitive pour
la province de Roumélie
et pour la Principauté et dans
l’année pour la Roumanie.
On l’ajourna à demain.







free counters