Transcription du télégramme 38 d'Alexandre Carathéodory (23 juin 1878)

N. Lygeros




 

 

Gortchakoff étant indisposé
nous avons causé avec Oubril
de l’évacuation et de la retraite
sur la base
des télégrammes de V. A. des
16 et 20 Juin  N° 11 et 23.
Il nous dit que l’Empereur
désire que les commissions
procèdent sans retard à leurs
travaux pour Batoum, Choumna
et Varna. Nous avons répondu
que dans nos instructions
il n’était pas question
de Batoum, et que nous allions
télégraphier pour demander les
ordres de V. A. concernant la
date à fixer pour le commencement des travaux
de la Commission pour Varna
et Choumna. Relativement au
maintien de notre administration    
jusqu’à un accord définitif
et au non désarmement de la
population Musulmane, il a
dit qu’il en référerait. La Russie
désirerait aussi


Télégramme
      à
S. A. le Grand Vezir
                 Constantinople
Berlin, le 23 Juin 1878
     N° 38
Pour le chiffre
        H. Odian
 

 

 

  qu’on nommât
simultanément
deux Commissions l’une
pour Varna et l’autre
pour Choumna. Notre
impression actuelle est que les Russes
céderont sur tous ces points ;
d’autant plus qu’ils considèrent
l’abandon de ces deux
places par la Turquie comme
une question décidée dans la
pensée du Congrès.
Cependant et même dans cette
hypothèse, il semble utile
de traîner autant que
possible l’affaire de Varna
Que V. A. veuille donc bien
nous indiquer si nous devons
consentir
à ce que la Commission
procède immédiatement
à son travail, quels seront
les Commissaires du Gt. Il.
et surtout quelles sont
les conditions que
nous devons demander
aux Russes en
retour, comme restitution
des prisonniers et autres.
     

 







free counters


Opus