Les moulins dans la ville

N. Lygeros





Ces symboles étaient étrangers à la ville.
Leur rusticité les mettait à part.
Seulement les citadins ne voyaient que l’attraction.
Même certains peintres s’amusaient avec eux.
Ce ne fut cependant qu’avec l’arrivée de Vincent
qu’ils reprirent enfin vie sur le tableau.
Il les aimait comme des morceaux
non seulement du temps, mais de son être.
Il leur appartenait à sa naissance
désormais ils lui appartiendraient
pour le bien de l’humanité.







free counters


Opus