Les pieds mouillés du balayeur de neige

N. Lygeros




Tu n’étais que de passage
dans cette rue sans fin
mais lorsque tu as vu
les pieds mouillés par le froid
du balayeur de neige,
tu décidas de planter ton chevalet
pour ne pas oublier
l’homme sous la tour ancienne
recouverte de neige.
Il te regarda fixement
sans vraiment comprendre
ton étrange compassion
et poursuivant son travail
tu l’emportas avec toi
dans une de ces toiles
teintées d’un hiver trop blanc.







free counters


Opus