Transcription du télégramme 15 d'Alexandre Carathéodory (18/06/1878)

N. Lygeros




Télégramme
à
S.A. le Grand Vézir
Berlin, 18 Juin 1878 N° 15
Ancien chiffre

Notre Ambassadeur a eu aujourd’
hui une entrevue avec la députa-
tion Arménienne. Ces Messieurs
après avoir protesté de leur
dévouement ont insisté sur la
nécessité d’améliorer sans
retard l’administration des
provinces Asiatiques. Ils n’
auraient fait encore aucune
démarche auprès du Congrès parce
que des députés de la Communauté
envoyés dans les différentes capitales
avaient déjà entretenu chacun
des membres du Congrès en parti-
culier, et parce qu’ils espéraient
que le Gouvernement prendrait
en considération leurs
prières. Ils font
entendre qu’il
serait temps que le Gouvernement
Il nommât
à Erzeroum, un vali Arménien
désigné par la nation et ma-
nifestent assez clairement
des velléités d’autonomie.
Notre Ambassadeur leur représenta que leur
voyage jusqu’ici n’était pas nécessaire
puisque le Gt Il était tout
disposé à satisfaire aussitôt
l’ordre rétabli aux besoins
légitimes de leurs conationaux
comme à ceux de tous les
autres sujets du Sultan et il
leur tint un langage modéré
afin de les dissuader
de tenter quelque

 
     

 

démarche directe auprès du Congrès.
Nous attendons les ordres de V.
A. sur la manière dont ces
Messieurs pourraient être
amenés à quitter Berlin
où ils ne peuvent manquer d’augmen-
ter nos embarras.
Cet incident nous oblige de
soumettre à l’appréciation de
V. A. la nécessité qu’il y aurait
de devancer par une série de
mesures pratiques les décisions
que le Congrès très
probablement nous imposerait
dans un avenir peu éloigné. Que
V. A. nous permette d’ajouter
que les dispositions des grandes
puissances à notre égard ne sont
plus ce qu’elles étaient en 1856.
et cependant V. A. se rappelle combien à cette époque le
Gt Il s’attacha à rassurer l’
opinion publique. Il y a bien
plus grande nécessité aujourd’hui
où nous nous trouvons dans
le Congrès en face d’ennemis,
ou d’indifférens ou de personnes
qui tout en nous protégeant
ne nous épargnent guère les critiques
les plus sévères.


Pour le chiffre
Signature

 







free counters


Opus