Sur les toits de l’humanité

Sur les toits de l’humanité

N. Lygeros




Sur les toits de l’humanité
tu avais posé ta couleur
comme pour les épargner
de l’orage imminent.
L’absinthe était finie
depuis longtemps déjà
aussi tu brisas le verre
sur l’éclat du blanc.
Le ciel aurait pu être sale
mais pas la pauvreté des hommes
de la cendre et de la suie
car elle avait connu le sud.
Tu ne regardais pas les nuages
mais les pots de fleurs
qui tentaient désespérément
de s’échapper par les fenêtres.







free counters


Opus