Le vieux moulin et le mur sale

Le vieux moulin et le mur sale

N. Lygeros




Nous marchions au bord du tableau
comme si nous n’osions nous approcher
du vieux moulin et du mur sale.

Nous ne savions pas que tu nous peignais
sur la toile épaisse de ton frère
comme si nous étions des hommes.

Et puis ton âme nous a touchés
tout à coup nous souffrions nous aussi
comme si nous étions tes amis.

Dans l’ambre des champs, la turquoise
comme si elle parlait de toi
dans la solitude, brisa la beauté.







free counters


Opus