Dans le jardin du Luxembourg

N. Lygeros




Sous la hauteur d’une majesté
transformée par le temps en arbre,
les hommes marchaient sur le sable fin
comme s’ils voulaient laisser une trace
de leur passage dans ce lieu.
Seulement leurs pas s’effaçaient
au fur et à mesure que la société
les conduisait à l’abattoir du quotidien.
Un seul homme sans sabots d’antan
chaussant des godillots usés
s’arrêta dans l’espace
pour tracer dans le temps
la légende des hommes de passage.
Ainsi les pas devinrent chemin
pavé d’humanité où les hommes
pourraient enfin mourir
en pensant à l’avenir.







free counters


Opus