Le monstre bibliophile

N. Lygeros




Devant le volume épais
à la couverture de cuir de porc
et la mélancolie des pages sombres,
tu n’hésitas pas un seul instant,
à prendre les pinceaux et les couleurs
pour sauver l’image d’une mort,
annoncée par la société
et perdue dans le temps,
comme si cela ne tenait qu’à toi
d’oublier le monde de l’indifférence
et vivre dans celui
où la pensée était libre
de s’exprimer et surtout
de créer sa propre
humanité.







free counters


Opus