Sous les quatres piliers de la sagesse

N. Lygeros




Tu te tenais sous
les quatre piliers de la sagesse
pour contempler la venue
d’un de tes derniers automnes
et puis soudain cette femme,
une femme, comme dirait Evariste,
passa dans le champ plus loin
comme pour te rappeler
la raison de ton existence,
le destin de l’oubli,
la misère de l’indifférence.
Aussi tu n’ hésitas pas
à rajouter deux coups de pinceaux
sur la toile imbibée de feuilles
pour ne pas oublier
que même la solitude
pouvait se partager
au sein de l’humanité.







free counters


Opus