« Une clarté en plein milieu de la sombre nuit »

N. Lygeros




Il est difficile pour un homme de vivre dans l’obscurité.
Cette vérité, Vincent,
ne l’avait pas apprise dans les mines
mais dans le quotidien
d’une misère inhumaine.
Il n’avait pas peur de la pauvreté
mais de l’absence de sentiment.
Théo était là bien sûr
mais si loin parfois.
Alors en découvrant enfin
une clarté en plein milieu de la sombre nuit,
il se transformait en papillon
comme ceux qu’il avait peints
dans les murs de la prison
d’un tableau où il était seul
au milieu de tous, sans couvre-chef.
Et il s’accrochait à cette lumière
comme si elle était
son dernier espoir
de vivre en paix
au sein de l’humanité.







free counters


Opus