Musique de ballet

N. Lygeros




Dans l’obscurité de la grande salle,
nous voyions les danseurs avec difficulté.
Comme s’ils cachaient leur âme
de la vue d’un public indiscret.
Mais la musique nous encourageait
à transcender notre condition.
Aussi nous attendions l’éclat du blanc
comme l’innocence dans la pénombre.
Il n’en fallait pas plus pour éveiller
la curiosité d’une Juliette désemparée.
Elle s’avança vers nous silencieuse
afin de ne pas faire peur à Roméo.
Elle parlait avec ses pas de danse
sans commettre de malentendu.
Ainsi seulement nous comprîmes
la signification de sa passion.







free counters


Opus