Le professeur de Vincent

N. Lygeros




Les Beaux-arts
même avec des cours gratuits
ne pouvaient suffire.
Il fallait trouver autre chose
malgré le passé et son présent.
Vincent se souvint alors
de feuilles de Goupil.
C’est ainsi qu’il se procura
le cours de dessin
et les exercices au fusain
de Charles Bargue.
Il avait enfin un professeur
après son mentor Mauve.
Il copia et recopia
toutes les planches
car il voulait être prêt.
Les mineurs et les paysans
n’avaient cessé de l’attendre.







free counters


Opus