Les sapins et la neige

N. Lygeros




Loin des hommes,
les sapins et la neige
couvraient la terre.

L’étrange n’était pas
le froid mais l’obstination
de la vie à recouvrir.

Ce n’était pas l’oubli
mais les couches du temps
de l’humanité perdue.

Voilà pourquoi le lac
était encore la voie
vers l’océan de la sagesse.







free counters


Opus