Le carnet de dessin

N. Lygeros




Le carnet était totalement vierge,
immaculé d’encre de Chine.
Il attendait patiemment l’essentiel
sous la plume de verre de Venise
ou le pinceau petit gris de Russie
Seul un ami pouvait offrir
la virginité d’un papier pour accoucher
les plus beaux traits de l’esprit.







free counters


Opus