Le tisserand du temps

N. Lygeros




Les uns te prenaient
pour un militaire d’antan
les autres pour un ouvrier,
nul ne voyait sous ta casquette
que tu tissais le temps.
Seul Vincent et ses pinceaux
s’acharnèrent à dénoncer
l’injustice de la société
afin que l’humanité pût vivre
sans mendier la mort.
Et là sous ton regard
marqué par la couleur
de l’éternité,
qui oserait t’interrompre
dans ton travail
qui n’était plus labeur
mais œuvre d’art.







free counters


Opus