Mardi matin, La Haye

N. Lygeros




« Grâce à la mensualité que tu m’alloues,
je deviendrai un bon peintre. »
Tu ne pouvais être plus clair
avec ton précieux frère.
L’autre visite t’avait bouleversé
mais tu avais su te retenir
pour ne pas sombrer à nouveau
dans la maladie de la société.
Tu ne t’es pas laissé désarçonner
par ces puissants miséreux
et tu as poursuivi malgré eux,
muni de tes pinceaux, le combat de ta vie.







free counters


Opus