Transcription de la lettre 17 de R. Fraïssé à N. Lygeros (29/10/1990)

N. Lygeros




            Nik,                                                                            lundi 29/10/90

Ci-joint le sommaire de ma conférence prévue
pour mardi 27 novembre, plus une lettre de Christiane.
Compte tenu de l'essai-répétition que nous
avons fait ensemble, je propose (1) la première
moitié telle que déjà essayée, avec l'exposé
qualitatif (un ramifieur par atome) puis
la précision quantitative avec flux et
divergence dans le formalisme de Klein Gordon ;
(2) un exposé des spins corrélés qui, oralement,
s'en tiendront au cas simplifié où tous
les impacts sont simultanés. Donc en
reprenant ma rédaction de mai-juin
antérieure au progrès fait en juillet-août.
Cela conduirait quand même à l'expression
du poids exact de la branche vierge

donnant prise au calcul simple et de bon
goût de la dérivée partielle par rapport à .
Bien entendu, les auditeurs exigeants
et minutieux seraient priés de se
reporter au tiré à part pour le cas général,
et s'ils l'exigeaient, je serais à leur
disposition, en réponse à leurs questions...
si les questions en arrivent à ce niveau,
ce qui n'est pas gagné d'avance.
(3) Pour terminer, on peut proposer
l'interprétation du choix retardé, qui est
purement qualitative à ce jour.
(4) Les paragraphes 2 et 3 seraient en réserve pour réponse à des questions.
Réflexion faite, je pense justifié le symbole
 et non l'intégrale qui exigerait par
 exemple  au lieu de . Les physiciens

 

utilisent couramment  pour le

moment cinétique, ce qui montre bien que
s'emploie (comme ) pour des sommes d'une
infinité de termes, dans les cas où, pour
être général, on ne précise pas la fonction
de répartition; la répartition des dm
exigerait une fonction non seulement de r,
mais des coordonnées x,y,z soit la
densité D(x,y,z)  pour passer
à l'intégrale
avec par exemple . Bref, je reste
dans l'usage courant et commode des
physiciens en utilisant S comme je le
fais.
   Grand merci à Anne-Marie et à toi.
                     pour votre accueil.
                                                           Roland

 

 







free counters


Opus