La mémoire du sacrifié

N. Lygeros




Il contemplait les pêcheurs
qui ramassaient leurs filets
sans savoir ce qu’ils lui devaient.
Il ne versa pas de larmes
de peur de les noyer
dans son chagrin.
Personne ne lèverait la tête.
Les hommes étaient bien trop
préoccupés par leurs affaires
qu’ils jugeaient de la plus haute importance.
Aussi il resta muet
car la mémoire du sacrifié
était une blessure insupportable
pour l’humanité.









free counters


Opus