Le regard de la patrie

N. Lygeros

Traduit du Grec par A.-M. Bras




Tu ne dis rien.
Tu restas immobile.
Tu ne changeas pas d’attitude.
Tu demeuras inflexible.

Ils ont brûlé tes rêves.
Mais tu ne t’es pas mis à genoux.
Tes yeux étaient embués.
Mais tu ne les as pas fermés.

Tu as regardé l’horizon blanc
entre les deux bleus
qu’ils ne pouvaient brûler
et tu as décidé de notre avenir.

Tu ne mourrais qu’après seulement.








free counters


Opus