Dans l’ombre de la justice

N. Lygeros




En écoutant la détresse de Franz
comment ne pas penser aux jeunes filles
qui n’ont rencontré la mort
qu’après s’être débattues
contre les assaillants de l’oubli
que sont les bourreaux aveuglés
par la haine et le mépris des hommes.

L’humanité se cache
dans l’ombre de la justice
non par crainte, ni désespoir
mais pour éclairer le monde
qui serait absurde sans elle.

Le regard d’une jeune fille
face à la mort
c’est celui de notre conscience.

Tel est le message de Franz.







free counters


Opus