Une question de vie ou de mort

N. Lygeros




Q : C'est tout ?

R : Oui, d'une certaine manière...

Q : Et la vie des hommes alors ?

R : Elle est à l'image de notre pièce : pour la plupart d'entre eux c'est une comédie tragique. Rares sont les hommes dont les vies sont des drames ou des tragédies...

Q : Mais il s'agit de théâtre, n'est-ce pas ?

R : Le théâtre de la vie !

Q : Pour quelle raison le théâtre parle-t-il si souvent de la vie ?

R : Car il est ancré en elle. Il ne peut en être autrement...

Q : Dans ce cas, même si Dieu a libéré les hommes de sa présence, ils ne savent que faire de son absence.

R : C'est le centre de gravité de notre précédente discussion...

Q : Ce n'est donc pas une comédie ?

R : Une comédie n'est pas toujours drôle...

Q : Mais pourquoi ?

R : Sinon ce serait une farce !

Q : C'est une blague ?

R : Non, non je parle sérieusement! Un temps. D'ailleurs, ici, il n'y a pas de dindon...

Q : En regardant le public. Et des autruches ?

R : Il y en a de partout...

Q : C'est pour cela que les hommes ne volent pas ?

R : Les hommes ont brisé leurs ailes...

Q : Il ne suffit pas d'avoir des cuisses ?

R : En regardant les femmes du public. Pour les hommes, non !

Q : Combien d'hommes ont conscience de l'aspect tragique de la vie ?

R : Très peu. Et heureusement !

Q : Pourquoi donc ?

R : Ce ne serait pas drôle tous les jours...

Q : Mais la vie conduit à la mort...

R : Non ! La vie naît de la mort !

Q : Comment ?

R : Contrairement aux apparences, la mort est source de création.

Q : De mieux en mieux...

R : Car la vie est création !

Q : Et l'évolution ?

R : C'est le mode de création.

Q : C'est tout ?

R : Le reste n'est que détail...

Q : Et la procréation et la récréation ?

R : Une seule et même chose.

Q : Mais pour certains la vie n'est que récréation...

R : Jusqu'à l'heure de la sonnerie !

Q : C'est le glas, alors ?

R : Non, ceci est un autre son de cloche !

Q : La situation me semble bien compliquée...

R : Elle est pourtant d'une simplicité extrême...

Q : Surpris. Comment ?

R : Tout est complexe !

Q : Dans ce cas, comment faire pour vivre, pour créer ?

R : Il faut se reporter au dictionnaire.

Q : Mais ce n'est plus un jeu. Un temps. C'est une question de vie ou de mort !

R : Tout est une question de temps !

Q : Cela n'a rien de commun !

R : Justement, c'est l'essentiel...

Q : Mais alors...

R : Il faut consulter le dictionnaire des noms propres ! Il n'y est question que de vie et de mort !







free counters


Opus