La lenteur de la famine

N. Lygeros




Nous ne savions pas mourir.
Ainsi notre bourreau a choisi la famine
pour améliorer le rendement de la machine barbare.
Seulement la famine est une mort lente.
Aussi nous avons eu le temps de préparer notre mémoire.
Nous ne cherchons pas à nous venger.
La vengeance est un plat qui se mange froid.
Et nous n’avions rien à manger.
Nous ne désirons que la justice
même si nous devons apprendre à vivre.







free counters


Opus