Les dernières âmes

N. Lygeros




Nous traversions la plaine livide
où les arbres tentaient avec peine de retenir le ciel.
Les feuilles les avaient abandonnés
pour rejoindre la glèbe gorgée d’histoire.
Aussi comme ils n’avaient plus rien à perdre,
ils se dévouèrent corps et âme
pour résister contre l’espace sans lieu.







free counters


Opus