Les veines du marbre

N. Lygeros




Ses sculptures étaient si frêles et si fines
qu’elles nous semblaient humaines.
Aussi en voyant les veines du marbre
nous ne pouvions nous empêcher de penser
au sang du créateur qui s’écoulait.
Elles étaient si présentes
que nous ne voyions l’absence
de vie.
Le sculpteur
était mort
en laissant
sa vie.







free counters


Opus