Prise de conscience

N. Lygeros




Nous croyions que les nôtres avaient connu le pire
avec le génocide de notre peuple.
Nous en étions persuadés.
Jusqu’au jour où nous comprîmes
que cette blessure n’était pas la plus profonde
car elle ne provenait pas des nôtres.
Depuis nous sommes prêts
à affronter l’indicible.







free counters


Opus